jeudi 4 février 2016

[test] Sac à dos d'hydratation avec dorsale Camelbak KUDU : kudu bonheur !

Pour mon noël, je me suis fait un cadeau en rapport avec le VTT, bien entendu. Forcément si je m'étais acheté une brosse à dent électrique, vous imaginez que je n'en ferais pas tout un article... Enfin bref, suite à quelques saltos en vélo avec réception sur le dos, j'ai opté pour un sac à dos d'hydratation avec dorsale intégrée qui porte le joli nom de Camelbak KUDU !
Mis à part son nom assez ridicule si on le prononce à la française (je vous épargne les jeux de mot faciles), on peut se demander si c'est kudu bonheur ? (ok celui la je vous l'épargne pas finalement) Pour y répondre voici un petit avis / test sur ce sac à dos après quelques sorties test !

Arrêtez de mater mon KUDU !

Tel un animal sauvage attendant l'aube pour partir chasser, le Kudu évolue dans la jungle qui... OK j'arrête mon délire !



Pourquoi un sac avec dorsale ?

Le principe de ce sac c'est d'avoir une espèce de planche en mousse, un peu comme à la piscine mais en mieux, intégrée dans le dos du sac pour éviter de se faire bobo à la colonne en cas de chute.


"(...)conçu pour supporter les chocs multiples, absorbe plus de 94 % de l’impact en cas de chute. L’Impact Protector™ est constitué d’une mousse souple et légère qui vous accompagne dans vos mouvements, pour vous faire bénéficier d’une protection adéquate sans vous étouffer."

(source : site officiel Camelbak)


Devenu pas mal à la mode grâce à l'émergence de l'enduro, ce type de sac est présent sur le catalogue de pas mal de boîte de sac comme : Bliss ARG Vertical, BTwin 920, Camelbak Kudu, Ergon BA3 Evo Enduro, Evoc FR Lite Team, Prism Cobalt, Scott Grafter Protect. D'ailleurs je vous invite à lire l'article comparatif sur Vojo mag ici.

Il est à noter que ce type de protection est rendu souvent obligatoire en compétition enduro, voici un extrait de règlement :

"Obligatoire : Protection dorsale ou sac à dos avec protection dorsale intégrée homologuée CE"
(source : REGLEMENT FFC VTT ENDURO + ENDURO JEUNE Version 2.2 du 15/06/2013

Je roule pas comme un fou, et n'aime pas du tout la compétition, mais on est jamais à l'abri d'une erreur de pilotage, d'un arbre qui traverse sans prévenir etc, et en un clin d’œil on peut se retrouver étalé par terre sur le dos. J'ai connu ça plusieurs fois et j'ai jamais rien eu à la colonne. Mon ancien sac m'avait quand même à chaque fois bien protégé. Mais un sac VTT est rempli d'outils qui peuvent blesser et la protection de la poche à eau et du volume du sac est assez légère et aléatoire finalement.
Donc j'ai décidé que le surpoids (quelques centaines de grammes en plus) et l'encombrement valaient la peine !

Mon ancien sac après une grosse vilaine chute sur la route où je suis tombé sur le côté et sur le dos : il a en partie fondu (les marques noires sur la photo sont le frottement avec le goudron) ce qui m'a évité des griffures supplémentaires sur la peau, et a absorbé le choc en partie (il était plein d'eau, de fringues etc, pour autant j'ai eu le souffle coupé pendant un bon moment. Le sac était encore utilisable après quelques réparations miracles par ma maman couturière, mais les fermetures ont fini par lâcher et il a des trous de partout !

Etant fan de Camelbak et ayant lu de bonnes critiques j'ai donc opté pour le Camelbak KUDU 12 litres (il existe une version 18 litres qui permet de se charger encore plus). Afin de trouver plus de protection et un peu plus de volume que mon ancien camelbak MULE.


Premières impressions

En recevant le sac j'ai été heureux de retrouver la qualité des sac Camelbak qui sont très bien réalisés et très fonctionnels. Le Kudu n'échappe pas à la règle sur ce point. Le coloris que j'ai choisi est bleu vif et orange fluo, j'aime bien ! Il existe plein de couleurs pour tous les goûts en plus !


Matez mon KUDU sous tous les angles !


 Voici les deux autres coloris pour la version 12 litres



Et voici les 2 coloris pour la version 18 litres (les couleurs changent chaque année)

En détail le sac est muni de nombreuses poches. Dans l'ordre en allant du dos vers l'extérieur :
-on retrouve en premier un compartiment pour la poche à eau (qui est vendue à part !) plus la dorsale amovible.
-Puis on a une poche peu profonde pour un smartphone qui est en tissus doux qui inspire confiance. -Vient ensuite la poche principale dans laquelle on peut mettre beaucoup d'affaire et que l'ont peut organiser grâce à une trousse à outils très bien conçue qui vient s'intégrer dans une sous poche centrale. On a aussi un filet élastique qui permet de bien ranger les affaires et d'éviter qu'elles sautent dans le dos. On trouve aussi une petite poche à filet fermée par un zip tout en haut, pour ranger ses clés, de la monnaie etc.
-Sur l'extérieur on a un compartiment qui permet de ranger un casque ouvert ou intégral (pas testé) ou une grosse veste.
-dessous on a deux sangles qui permettent de ranger des protections par exemple.
-enfin sur les côtés de la sangle-ceinture on a deux petites poches à zip ou à élastique pour ranger encore quelques bricoles dont on peut avoir besoin en roulant (de la bouffe ou un sifflet, ou un joli caillou, enfin ce que vous voulez les gars !)

Voici le tour du propriétaire en photo :

Bien que assez volumineux, ce sac se fait vite oublier sur le dos

On ouvre ce gros scratch et on accède au rangement de casque ou de grosse veste

en défaisant les 4 sangles qui tiennent par des gros clips on accède au range casque/veste

Sur le dessous du sac on a deux sangles pour ranger des protections idéalement


Cachée tout en dessous se trouve une proche contenant une housse jaune vif pour protéger le sac en cas de pluie avec un truc réfléchissant (sur lequel on peut encore accrocher une lampe pour se faire repérer par les voitures. Très pratique !

Bon moi je le balance il pleur jamais chez nous ! :D

Passons à la poche "principale" qui se ferme via un zip noir avec deux cavaliers (très pratique)

dedans on peut y mettre tout le bazar qu'on rêve de prendre avec soi : de la bouffe, de quoi soigner les bobos du bonhomme ou du vélo,.. On apprécie le volume bien supérieur au Camelbak MULE.

Voila tout ce que je transporte habituellement comme saletés (deux chambres, une pompe, des mèches, une trousse de secours, des rustines, un sac photo, des pattes de fruit, et on peut encore en mettre ! Au passage admirer on joli orteil gauche sur la photo.

avec le sac est fourni un trousse à outils. Très très bon point de la part de Camelbak. Cette trousse est hyper bien fichue. Elle s'enroule sur elle même et comporte 3 poches à zip. Sa couleur jaune vif permet de retrouver les outils (souvent noirs ou foncés) et elle se range parfaitement dans le sac au centre

Voila tout ce qu'on peut mettre sans problème : démonte pneus, dérive chaîne, clé multiple, rustine, valve de rechange, etc

Voila la partie extérieur avec la sangle de fermeture

Et voici le compartiment pour ranger la trousse à outils, tiens j'avais encore laissé une chambre de rechange !

Dans cette poche ce cache une proche interne, pratique pour mettre des clés, de la monnaie, des outils ou ce que vous voulez !

Sur le dessus du sac on a une proche orange dont l'intérieur est en tissus anti rayures, qui se prête parfaitement bien pour ranger son smartphone et pour y accéder assez rapidement. Cette poche est assez volumineuse pour contenir un très gros smartphone (plus que 5 pouces) ce qui est un bon point.


Sur le côté on voit la dernière poche identifiée par un zip bleu et un cavalier avec un petit tube alu bleu plutôt joli. Cette poche permet d'accéder à la réserve d'eau et à la dorsale. Pour la poche c'est le système antidote 3 litres de Camelbak qui s'y prête le mieux, mais on peut mettre la poche qu'on veut.


Dans la poche à eau on a le compartiment pour la dorsale. On peut l'enlever si on veut gagner du poids ou la changer

Via un scratch on ouvre ce comaprtiment

la dorsale est en trois couches de deux matières différentes. Elle est percée de multiples trous pour la ventilation et sa forme est spécialement étudiée avec des parties découpées pour plus de souplesse. 

Cette dorsale inspire bien confiance !


Passons maintenant en revue les multiples petits détails qui font que ce sac est très bien pensé. poignée, enroulage des sangles, passage du tuyau d'hydratation, etc...

une grosse pougnée orange permet de prendre le sac comme un sac à main, un passage pour le tuyau du réservoir d'eau est aménagé au centre

Le tuyau est coincé dans des micro sangles intégrées dans les bretelles. Bretelles au look assez sympa avec une partie en mousse recouverte de mesh

Le logo de la marque sert aussi de guide au tuyau

Les deux sangles pectorales servent aussi de coinceur pour l'embout du tuyau, utile pour éviter de se prendre de la flotte ou pour éviter de voir le tuyau se balader sur l'image quand on filme avec une gopro et un harnais.

sur l'autre bretelle un rappel du nom adorable de ce sac sert aussi à faire passer le tuyau si on préfère l'avoir de ce côté la

La sangle de ceinture a deux poches différentes. A gauche elle se ferme par un zip

Sans être d'une grande capacité, elle permet d'y glisser un outils, de la bouffe, des insectes morts, comme vous voulez !

Côté droit, la porche est différente

Elle n'a pas de zip, mais une fermeture astucieuse par élastique, pour un accès rapide d'une main en roulant

Pour éviter de ressembler à un sapin de noël, les sangles sont munies de scratch pour les enrouler en boule, très pratique !

Les 4 sangles  principales du sac permettent de le compresser pour limiter les mouvements. On note qu'il est possible d'accrocher une lampe au centre pour se faire voir par les voitures. quand je vous dit qu'ils fignolent leur sac dans les moindres détails !

Bababa ! regarde moi cette qualité mon fils !

Et sur le vélo ça donne quoi ?

Bon je crois avoir été assez exhaustif pour la présentation du sac, vous avez vu mon KUDU sous toutes les coutures mande de coquins !
Maintenant mes impressions sur le terrain ! Alors je vous cache pas que sur les premières sorties j'étais bien à l'aise avec le sac qui s'enveloppe bien sur le dos sans pour autant tenir chaud. Mais j'avais quand même l'impression d'avoir une planche à pain dans le sac ! En effet la dorsale est assez rigide et par conséquent le sac aussi.
Mais après deux ou trois sorties la dorsale se fait un peu au dos et prend la forme de notre scoliose ou cyphose ce qui procure quand même plus de confort. D'ailleurs quand j'ai sorti la dorsale pour les photo j'ai constaté qu'elle s'était bien arrondi !

Pour une bonne efficacité de la protection on comprend facilement qu'il faut que le sac ne se promène pas sur le dos. Si on attache la ceinture (quasi obligatoire) et les deux sangles pectorales le maintient est parfait. Petit bémol ça fait beaucoup de truc à attacher. Il aurait été bien vu de fusionner ces deux sangles en une seule pour l'attaque en un coup. une petite évolution à prévoir sur les prochaines modèles Monsieur Camelbak !

Sinon le volume me semble parfait pour une rando sur la journée, bien mieux adapter qu'un MULE de 9 litres, trop juste pour prendre une veste et un sandwich. Le défaut c'est que du coup on emporte un peu plus de matos comme on a de la place !

L'ensemble est joli, bien pensé, bien réalisé, et donne un sentiment de confiance. On verra l'usure à l'usage, mais sauf en cas de chute, mes deux sac MULE ont tenu le coup sans soucis !










Au final voici un résumé pour les flemmards qui n'ont pas tout lu :

Le Camelbak KUDU est un sac d'hydratation équipé d'une dorsale (rendu obligatoire pour certaines compétitions) qui est très bien conçu jusque dans les moindres détails.
D'un volume satisfaisant pour une sortie à la journée il est très bien adapté à l'enduro car il permet de transporter des protections, un casque etc.

les plus : 
- la dorsale qui inspire vraiment confiance
- le look et la conception hyper aboutie de l'ensemble
- le confort et le maintient du sac
- la trousse à outils vraiment très pratique
- la protection anti pluie fournie avec le sac et amovible

les moins :
- poids engendré par la dorsale, mais il faut bien se protéger !
- doubles sangles pectorales un peu longues à mettre, qui auraient mériter d'être fusionnées en une seule sangle
- manque un sifflet de détresse comme sur certaines sac, mais un sifflet de foot coincé dans une des nombreuses poches compense ça
-la poche à eau est vendue à part (sans doute pour baisser le prix du sac qui s'affiche entre de 120€ et 180€ environ sur le net).

Voila j'espère que cette présentation vous a été utile ! bon ride les amis et roulez protégés !

4 commentaires:

  1. salut
    Il m'a l'air très bien foutu, avec en plus des poches de ceinture, double clips pour le tube d'eau etc.....quand nos evoc ne seront plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oué franchement bien agréable ce sac, je languis pas trop de tester la dorsale, mais on verra si ça arrive un jour ce que ça donne !

      Supprimer
  2. merci lewis pour ce superbe article :) tu viens de me faire claquer 120 boules !!! lol

    RépondreSupprimer
  3. Salut,
    Je viens d'acheter ce sac, et j'ai fait ma première rando avec hier (une soixantaine de kilomètres).
    Contrairement aux Camelbaks Rogue et Classic, je trouve l'accès à la poche à eau peu pratique, sors-tu la poche entièrement à chaque fois pour la remplir ?
    Puis, en me levant ce matin avec une douleur sur la colonne vertébrale, je découvre deux plaies sur les vertèbres dans le milieu du dos ; as-tu eu la même chose ? Et, puisque tu as ce sac depuis maintenant quelques temps, as-tu des conseils à me donner pour que le dorsale se fasse assez rapidement à mon dos ou pour avoir moins mal au dos ?
    Sinon, tu as fait un très bon article très détaillé, comme d'habitude !
    Merci de ta réponse

    RépondreSupprimer

Laissez moi un p'tit message sympa ! :)